Calvary Road Baptist Church

LA SUFFISANCE DES ÉCRITURES

Psaume 119:105

Je vous invite à lire une section de la Confession de Foi Baptiste de Londres de 1689, devancière des confessions de foi baptiste de Philadelphie et de New Hampshire. En effet, elle nous donne un sommaire et un bref condensé de ce que les baptistes, en général, croient au sujet de la Bible.

 

LA CONFESSION Baptiste de 1689

 

CHAPITRE I

 

LES SAINTES ECRITURES

 

L’Écriture sainte est la seule règle suffisante, certaine et infaillible de toute connaissance qui sauve, de foi et d’obéissance. Quoique la lumière naturelle, les œuvres de la création et de la providence manifestent la bonté de Dieu, sa sagesse et sa puissance de façon à rendre les hommes inexcusables, elles  ne sont pas suffisantes pour donner cette connaissance de Dieu et de sa volonté qui est nécessaire au salut. C’est pourquoi il a plu à Dieu de se révéler à plusieurs reprises et de plusieurs manières et de faire connaître sa volonté à son Église. Ensuite, pour que la vérité soit préservée et mieux propagée, et pour que l’Église soit d’autant plus sûrement établie et affermie, en face de la corruption de la chair, de la malice de Satan et du monde, il a plu au Seigneur de la mettre tout entière par écrit. Pour cela, l’Écriture sainte est indispensable, Dieu ayant cessé de manifester sa volonté à son peuple comme il l’avait fait jusque-là.

 

Psaume 19:1-3; Proverbes 22:19-21; Esaïe 8:20; Luc 16:29, 31; Romains 1:19-21; 2:14, 15; 15:4; Ephésiens 2:20; 2 Timothée 3:15-17; Hébreux 1:1; 2 Pierre 1:19, 20.[1]

 

Loin de moi de chercher à amoindrir l'importance significative de tout ce premier paragraphe, la Parole de Dieu étant la base fondamentale de tout ce que nous croyons. Cependant, laissez-moi ce matin, attirer votre attention exclusivement sur la première et la dernière phrase de la Confession: «L'Écriture sainte est la seule règle suffisante. . . l'Ecriture sainte est indispensable.» Ainsi, les baptistes de Londres en 1689, les baptistes de Philadelphie, environ vingt ans après et ensuite les baptistes de New Hampshire, une centaine d'années après; tous souscrivent à la position que la Bible est la Parole de Dieu. Un seul Livre, composé néanmoins de 66 livres. C'est pourquoi, la Bible n'est pas seulement suffisante au bien-être du chrétien, elle est aussi le Livre essentiel pour son bien-être. C'est à cela qu'adhère pleinement cette église.

Cela étant, tournons au Psaume 119:105: «Ta Parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.» Ce verset nous montre que la Parole de Dieu est indispensable à l'enfant de Dieu, tout au long de son voyage à travers les sentiers périlleux de la vie, par lesquels Dieu le fait passer.

Notez bien, dans ce verset, qu'il n'est pas dit que la Parole de Dieu est une lampe à mes yeux, comme si elle ne sert qu'à éclairer tout ce que je veux voir, non car nous marchons par la foi et non par la vue. Il n'est pas non plus dit que la Bible brille aux éclats au point de nous éclairer partout où nous posons le pied. Toutefois, la vérité scripturaire brille suffisamment pour m'indiquer là où je suis et où dois-je mettre les pieds à chaque étape de la vie. Ainsi, l'enfant de Dieu, qui a acquis une certaine sagesse depuis son expérience de la conversion, sait parfaitement bien qu'il devra faire face à de multiples soubresauts, à bien de surprises, de dangers sous-jacents et d'inombrables ennemis engagés à le détourner du chemin. Comme quoi, le parcours ne se fera pas de tout repos et que même le chrétien le plus chevronné peut y laisser sa peau sans un guide fiable.

Que pourrait bien être ce guide? C'est là que se trouve la principale pomme de discorde entre beaucoup de ceux qui professent être Chrétiens. Qui serait si insensé au point de n'accorder que peu de crédit à sa propre vie, et d'en arriver à s'appuyer sur sa propre sagesse pour prendre des décisions aussi capitales? Tragiquement, beaucoup de ceux qui reconnaissent leurs propres limites,  clament haut et fort que la direction à prendre doit se savoir sous l'impulsion du Saint-Esprit, au moyen de la prière. Il se peut que vous ayez fréquemment entendu ceux-là d'obédience Pentecostiste ou Charismatique, et même beaucoup d'évangéliques et de baptistes, disant que Dieu leur a dit de faire ceci et cela, affirmant par cela être conduits par le Saint-Esprit. Je ne remettrai point en cause le bénéfice réel à tirer du fait de prier Dieu pour la sagesse. Mais, bien d'entre-eux, s'appuient sur une mauvaise compréhension de Romains 8:14 où Paul affirme: «Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.» Ils affirment, sans aucune preuve à l'appui, que le Saint-Esprit conduit le croyant par le biais d'un coup de pouce surnaturel et de communiqués directs d'avec Dieu. Je conteste cela, car le même apôtre Paul, dans II Corinthiens 11:14 nous avertit que: «Satan lui-même se déguise en ange de lumière.» Ce qui veut dire que notre ennemi a une capacité de séduction si remarquable qu'il peut nous rendre vulnérables en face des diverses directions et influences proposées. C'est aussi la raison pour laquelle, l'apôtre Jean nous encourage à une sainte suspicion à l'égard des esprits. Il écrit dans I Jean 4:1: «Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits pour savoir s'ils sont de Dieu.» Comment alors éprouver les esprits pour savoir s'ils sont de Dieu ou pas? Et dans le même ordre d'idées, qu'est-ce qu'être conduit par le Saint-Esprit? Mes amis, n'oublions pas que l'Esprit de Dieu est l'Auteur de ce Livre. Il est écrit: «Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice.» II Timothée 3:16. Ce qui veut dire alors qu'être conduit par le Saint-Esprit, c'est tout simplement cèder aux injonctions des Ecritures, se soumettre dans l'obéissance à l'autorité de la Parole, et d'agir conformément à ce que la Bible dit.

Je suis conscient du fait que ce que je viens de dire, soulève quelques objections, et même d'honnêtes questions. Certains demanderont de savoir, qu'en est-il alors de la plénitude du Saint-Esprit? N'est-ce pas que l'apôtre Paul a écrit dans Ephésiens 5:18: «Ne vous enivrez pas de vin; c'est de la débauche. Soyez au contraire, remplis de l'Esprit»? Cela est bien vrai. La question qui se pose ici est de savoir ce que veut dire être rempli du Saint-Esprit? Gardez toujours en vue Ephésiens 5:18 et tournons à Colossiens 3:16, où nous lisons dans la première partie du verset: «Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment... en toute sagesse.» Une fois à la maison, lisez Ephésiens 5:18, puis lisez Colossiens 3:16. Vous remarquerez que les deux longues listes de comportements, relatives à ces deux textes, se suivent et se ressemblent. Un examen attentif des catégories de comportement dans ces listes vous montrera qu'elles sont identiques. Psaumes, hymnes, cantiques spirituels, soumission, amour, obéissance, honneur, et mise en garde aux pères à ne pas irriter leurs enfants.

A quoi est-ce que tout ceci nous amène? Suivez-bien! Si le fait d'être rempli du Saint-Esprit conduit de facto à un comportement prévisible dont Paul nous donne une liste, et si le fait de laisser la Parole habiter abondamment au milieu de nous, conduit aux mêmes effets, alors cela veut dire que le fait d'être rempli du Saint-Esprit, équivaut au fait de laisser la Parole de Dieu habiter abondamment au milieu de nous. Ainsi, votre recherche vous conduira certainement à la conclusion suivante: si quelqu'un est vraiment rempli du Saint-Esprit de Dieu, c'est parce qu'il est profondément touché et influencé par la Parole de Dieu, la Bible, le Livre dont le Saint-Esprit est l'Auteur. C'est pourquoi, le plan de Dieu à suivre à travers les chemins sinieux et parfois bien tortueux dans ce voyage difficile appelé, la vie chrétienne, c'est de suivre et d'appliquer les instructions du manuel, de suivre de très près cette carte du voyageur, de compter uniquement sur la source de vérité objective et invariable à laquelle nous avons accès, de ce côté du ciel. Cette source de vérité, c'est la Bible, elle subsiste pour toujours dans les cieux. (Psaume 119:89).

 

· As-tu besoin de sagesse pour élever tes enfants? La Bible te répond.

· As-tu besoin de direction pour choisir un conjoint? Ne va pas chercher plus loin que la Bible.

· Es-tu en conflit avec quelqu'un? La Parole de Dieu t'instruit sur comment régler le problème.

· Etes-vous à sec, confronté à la récession actuelle? La Bible traite le sujet.  

· En train de vous demander comment réagir face aux déceptions et autres épreuves de la vie? Devinez où trouver l'autorité qui fait foi?

· Qu'en est-il des péchés et défauts personnels qui compliquent fréquemment la vie de l'enfant de Dieu? La Bible traite à la fois du problème des péchés et statut des pensées de l'homme, de la culpabilité et des découragements suite aux conséquences du péché.

 

J'aurai pu continuer sans fin mais je pense que j'ai enfin commencé à mettre le doigt sur ce que je voudrais mettre en évidence: la Bible est entièrement suffisante et essentielle. Sans la vérité objective de la Parole de Dieu, vous vous retrouverez perdus dans un désert spirituel. Il se peut même qu'après avoir lu ce best-seller, flottants et emportés par tout ce que vous entendez de nouveau, vous vous laissiez séduire et piégés par tous les coups de coude surnaturels des démons de Satan. Pas étonnant qu'on se réfère à eux comme étant des esprits séducteurs, et ce qu'ils enseignent comme étant des doctrine de démons.[2]

Oh, Chrétien! Pourquoi penses-tu que Dieu a bravé toutes les difficultés pour mettre à ta portée une Bible qui t'appartienne? Plus de 40 écrivains, sur une période de 1600 ans, dans une demi-douzaine de pays, en trois langues. De même, pourquoi tant d'hommes et de femmes de foi ont donné leur vie afin de nous la rendre accessible dans notre propre langue? Dieu a fait ce qu'il a fait, et beaucoup de ces croyants ont fait ce qu'ils ont fait parce que la Bible est entièrement suffisante, car elle est essentielle. Je n'oublierai jamais les mots du frère Ibrahim ag Mohamed, disant que: «La Bible suffit.» C'était sa manière à lui de nous affirmer la pleine suffisance de la Parole de Dieu. Ce n'est pas étonnant alors que l'ennemi s'attaque à la crédibilité de la Bible, contestant sa paternité, étant aveugle quant à son unité et incapable d'en saisir le génie.

Jusqu'à présent, mes propos n'étaient adressés qu'aux chrétiens qui croient en la suffisance de la Bible, à l'enfant de Dieu, celui-là qui croit en Jésus-Christ. La Parole de Dieu est la seule source de vérité nécessaire et complète qui permet au chrétien de bien négocier les virages difficiles et perfides dans ce voyage difficile appelé, la vie chrétienne. Mais que dire à celui-là qui n'est pas chrétien, qui n'est pas croyant, et qui n'est pas enfant de Dieu? Quand est-il de cette personne qui ne marche pas selon le chemin de la vie parcequ'il est à présent mort dans ses transgressions et dans ses péchés?[3] Pour des raisons différentes et de manière différente, la Bible est autant indispensable pour vous qui n'êtes pas chrétiens, qu'elle l'est pour ceux d'entre nous qui le sommes.

Permettez-moi de commencer cette section de notre entretien par une courte leçon tirée de l'histoire. Même s'il y a toujours eu des petits groupes qui pratiquaient un Christianisme réel et orthodoxe depuis le temps des apôtres de Christ, et que beaucoup d'entre eux ont été identifiés comme adhérant aux principes de foi Baptistes, l'Eglise Catholique Romaine était celle qui detenait la religion dominante en Occident. Cependant, dès le commencement, elle s'est éloignée de l'orthodoxie chrétienne sur des sujets aussi importants tels que: le péché, le salut, et les Ecritures. C'est ainsi que Dieu va agir dans la vie d'un catholique romain du nom de Luther (fondateur du mouvement Luthérien), et de là, sera donné le coup d'envoi à ce que les annales de l'histoire vont appeler: la Réforme Protestante. Ce fut un mouvement annonçant un retour décisif à la Bible qui eut lieu il y a de cela cinq cents ans, et qui a donné naissance à des expressions latines qui résument de manière succinte la position des Réformateurs au sujet des questions cruciales qui se posaient en leur temps. En opposition à ce que l'Eglise de Rome enseignait, les Réformateurs ont préconisé le Sola Scriptura, Solus Christus, Sola Gratia, Sola Fide, and Soli Deo Gloria. En bref, ces «Soli» se réfèrent au salut par l'Ecriture (la Bible) Seule, par Christ Seul, par la Grâce Seule, par la Foi seule et pour la Gloire de Dieu Seul. Je mets devant vous ces «Cinq Soli», ce matin, parce qu'ils résument de manière efficace et efficiente ce que la Bible enseigne au sujet de comment est-ce qu'un pécheur peut être sauvé de ses péchés.

Permettez-moi de commencer par le «Soli Deo Gloria», le salut est seulement pour la gloire de Dieu. En d'autres termes, Dieu n'est pas dans l'obligation de sauver le pécheur, mais s'il le fait, c'est uniquement pour Sa propre Gloire. N'ayant pas le temps requis ce matin, lisez plus tard Jean chapitres 12-17, et notez comment est-ce que le Père est glorifié lorsque les pécheurs se convertissent à Christ. Dans Jean 15:8, Jésus s'adresse à Ses apôtres et leur dit: «Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié

Sola Fide soutient la justification au moyen de la foi seule, sans les œuvres de justice personnelle.  «Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ.» Romains 5:1.

Sola Gratia identifie le salut comme étant par la grâce seule, c'est à dire que le salut de la pénalité de nos péchés est un don de Dieu, que nul ne peut mériter ni par ses œuvres, ni par ses mérites. «Car le don de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.» Romains 6:23. «C'est par grâce que vous êtes sauvés.» Ephésiens 2:5.

Solus Christus affirme que Jésus, le Messie, est le seul Sauveur au profit de l'âme des hommes. Dans Jean 14:6, Jésus dit: «Je suis le Chemin, la Vérité, et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.» Dans Actes 4:12, voici ce qu'a dit Pierre au sujet de son Maître: «Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devions être sauvés

Sola Scriptura est certainement le fondement de tous les autres «Soli», puisque la Bible est la source de toute vérité objective opposée aux opinions variables. Sola Scriptura veut dire que la Bible, et rien que la Bible, fait autorité pour toutes les questions relatives à la foi et à la pratique. Ceci ne veut cependant pas dire que nous ne devons nous passer des autres livres ou que nous devons faire la sourde oreilles face aux opinions des autres, mais que l'autorité ultime par laquelle nous jugeons et évaluons la volonté de Dieu pour nos vies et la vie de chaque individu, c'est ce Livre. Nous confessons ce que nous croyons sans en rougir et sans présenter la moindre excuse à qui que ce soit.

Ceci dit, qu'enseigne la Bible au sujet de la place qu'elle occupe dans le salut du pécheur? Permettez-moi très rapidement de faire dans ce message un bref survol sur la suffisance de l'Ecriture. Quatre (4) choses:

Premièrement, tournez s'il vous plaît à Jacques 1:18: «Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité.» Vous vous rappelez de Jean 3:7, lorsque Jésus a dit à Nicodème: «Il faut que vous naissiez de nouveau Eh bien, c'est au fait de naître de nouveau que se réfère le mot «engendrés» utilisé dans Jacques 1:18. Un verset qui nous informe que lorsqu'un pécheur naît de nouveau, sa nouvelle naissance à lieu au moyen de la Parole de Dieu, par le biais de la Parole de vérité. Durant notre Conférence Missionnaire, la plupart d'entre vous, avez entendu le témoignage du frère Ibrahim, né musulman mais sauvé de ses péchés par la foi en Jésus-Christ en lisant la Bible. L'importance donc de la Bible pour chaque pécheur se voit facilement dans ce verset.

Ensuite, tournons à Jean 5:39: «Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui témoignent de moi Ici Jésus corrige l'erreur de ses adversaires qui pensaient que leur salut se trouve dans la Parole de Dieu. Une erreur à ne pas commettre. Le salut ne se trouve pas dans la Bible mais plutôt que la Bible nous identifie le Sauveur. Le seul Sauveur, c'est Jésus-Christ; et lorsque quelqu'un lit la Bible avec compréhension, celle-ci le conduit à Jésus-Christ.

De même, nous avons I Corinthiens 1:21 qui affirme qu': «Il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.» C'est pourquoi, vous voyez, les prédicateurs de Dieu proclament et affirment la vérité de sa Parole de manière persuasive et percutante, mettant l'accent sur La Bonne Nouvelle, que Jésus sauve le pécheur de ses péchés et de la pénalité de la colère de Dieu.

Et quatrièment enfin, la Parole de Dieu n'est pas qu'à annoncer à la foule et aux multitudes, elle est aussi à expliquer aux individus, tel que cela se voit dans Actes 8:31-35. Philippe accourut et s'approcha du char d'un homme qui lisait la Bible, et lui demanda: «Comprends-tu ce que tu lis?» Il répondit: «Comment le pourrais-je, si quelqu'un ne me guide?» Et il invita Philippe à monter et à s'asseoir avec lui. . . Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.

L'homme perdu est si aveugle à la vérité. Ceux d'entre vous, morts par vos offenses et par vos péchés, sont si difficiles à convaincre que seul un vrai miracle peut causer votre conversion à Christ et vous sauver de vos péchés. Il faut la Parole de Dieu, il faut la prêcher et l'enseigner. C'est elle qui pointe à l'unique Sauveur de l'âme des pécheurs, le Seigneur Jésus-Christ. 

Vous voyez donc, à travers ce bref message au sujet de la suffisance des Ecritures, que la Bible qui est la Parole de Dieu, est absolument indispensable à la fois au chrétien comme au non-chrétien. Il n'y a aucun autre moyen, pour l'enfant de Dieu, pour connaître avec certitude la volonté de Dieu pour sa vie, en dehors de la Bible. La Bible seule est notre source immuable de vérité, ayant de ce fait, le même caractère que son auteur, le Saint-Esprit de Dieu, qui l'utilise pour nous diriger et nous guider sur le bon chemin.

Ainsi, la Bible est aussi indispensable au non-chrétien. Une des tristes réalités à propos de l'homme perdu, c'est son refus d'admettre qu'un besoin reste réel même s'il n'est pas ressenti. De même que notre corps a besoin d'insuline pour faire entrer le glucose dans notre système sanguin, même si ce processus n'est pas ressenti sur le plan émotionnel, il ne reste pas moins réel que nous dépendons assez de cette insuline, et mourions si nous en manquions. De même, chaque âme  a besoin du salut, et seul Jésus sauve.

La seule source disponible et digne de foi pour t'informer aujourd'hui de ton besoin réel de  Christ et du salut qu'il offre, c'est la Bible. Seule la Bible nous révèle la sainteté et la justice de Dieu, mais aussi notre nature pécheresse à cause de la chute de notre 1er père. Seule la Bible nous dit la vérité, que nous sommes responsables de nos péchés et de la condamnation qui attend tous ceux qui mourront sans Christ. Seule la Bible nous parle de ce Sauveur, ayant quitté la gloire des cieux, il est devenu un homme et a souffert, lui Juste pour des injustes sur la croix du Calvaire, afin que nous puissions être sauvés de nos péchés.

Que vas-tu faire à présent de la Bible? Vas-tu la lire ou l'étudier comme si n'était qu'un autre livre dans le lot, ou vas-tu la lire pour ce qu'elle dit être véritablement, la Parole de Dieu? En mûrissant chacune de ces questions, et au vu de la réponse et de la position que tu vas adopter en ce qui concerne la Parole de Dieu, je t'exhorte à te rappeler du Ps 138:2, où le grand psalmiste d'Israël dit à son Dieu: «Tu as magnifié ta parole au-dessus de tout ton nom[4]

 

* Sauf indication, les citations des versets bibliques proviennent de la version Louis Segond 

 

Vous pouvez lire et écouter les prédications du Dr. Waldrip sur www.calvaryroadbaptist.org

 


[1] Confession de foi baptiste de 1689 (version française PDF), p. 5.


[2] 1 Timothée 4:1


[3] Ephésiens 2:1

[4] Version Bible King James Française